Une nouvelle enquête de l’IBSR montre que 60% des Wallons et 40% des Flamands utilisent des pneus hiver. Plus d’un conducteur sur 3 pense par ailleurs à faire un entretien spécial hiver. Certains conducteurs se préparent donc bien aux températures de saison. D’autres, en revanche, ne se préoccupent pas suffisamment de l’état de leur véhicule. Un conducteur sur 4 a d’ailleurs rencontré un important problème technique au cours des trois dernières années. L’IBSR et Traxio lancent aujourd’hui une action intitulée “Pour un hiver sans soucis”.

Afin d’en savoir plus sur la manière dont les Belges perçoivent l’état technique de leur véhicule, l’IBSR a réalisé une enquête auprès d’un échantillon représentatif de la population.

Résultats de l’enquête de l’IBSR

Un conducteur sur 3 fait un entretien spécial

Presqu’une personne interrogée sur 4 (24%) a l’intention de faire un entretien spécial à l’occasion de l’hiver et 13% l’ont déjà fait. Au total, plus d’un conducteur sur 3 (37%) pense donc à faire un entretien spécial hiver.

Un conducteur sur 8 ne vérifie jamais la pression des pneus !

43% des conducteurs achètent de nouveaux pneus quand leur garagiste le leur conseille et 52% prennent eux-mêmes l’initiative d’en changer lorsqu’ils remarquent un défaut. Bref, une importante proportion de Belges est consciente de leur importance. Par contre, un conducteur sur 20 (5%) attend le feu rouge du contrôle technique ou une crevaison pour en changer.

Les pneus hiver ont logiquement plus de succès au sud du pays qu’en Flandre: 60% des Wallons les utilisent contre 40% des Flamands. Un conducteur sur 3 équipant sa voiture de pneus hiver effectue lui-même cette opération ! A noter aussi qu’1 conducteur sur 100 roule toute l’année avec des pneus hiver, ce qui peut nuire à la sécurité routière.

Enfin, pour ce qui est de la pression des pneus, les résultats sont plutôt préoccupants: 21% des conducteurs seulement la vérifient tous les mois. A noter que les Wallons (30%) sont meilleurs élèves que les Flamands (16%). Une personne sur 4 (24%) ne le fait que quand les pneus sont dégonflés et une sur 8 (12%) ne le fait… jamais !

Un conducteur sur 4 a récemment connu un problème technique

Un conducteur sur 4 (26%) a rencontré au moins un important problème technique au cours des trois dernières années. Les pièces qui posent le plus de problèmes sont les freins, la batterie et les pneus. Point positif de cette enquête: l’immense majorité des conducteurs (93%) estiment que l’état technique de leur véhicule est important voire très important.
Principaux éléments de la sécurité des véhicules

Les freins

Les freins peuvent présenter certaines déficiences s’ils ne sont pas contrôlés tous les 10.000 à 20.000 km, en fonction des conditions de conduite (ville, autoroute…). En effet, des freins usés augmentent les distances de freinage, avec les conséquences que l’on peut imaginer.

Les pneus

La surface de contact entre la voiture et le sol équivaut à 4 fois celle d’une carte postale. Si la réglementation n’exige qu’une profondeur minimale des rainures de 1,6 mm, il est vivement conseillé de remplacer les pneus dès qu’elle n’atteint plus que 3 mm. En effet, ils drainent alors 75 % d’eau en moins que les pneus neufs. Pourtant, 400.000 voitures environ circulent en Belgique avec des pneus d’une profondeur de moins de 1,6 mm.

Les amortisseurs

A une vitesse de 50 km/h, des amortisseurs à moitié usés accroissent la distance de freinage de 2,6 m par temps sec et de 6 m par temps de pluie. Ils augmentent, de surcroît, le risque d’aquaplanage de 15% et diminuent la stabilité dans les virages de plus de 10%. Enfin, ils peuvent être à l’origine d’un éclairage irrégulier et représenter une cause d’éblouissement pour les autres usagers. Sachant qu’une voiture sur quatre de plus de 3 ans a, au moins, un amortisseur usé, on comprend pourquoi on croise tant de véhicules présentant un problème d’éclairage !

Les essuie-glaces

Le rôle essentiel des essuie-glaces est évident, surtout dans un pays comme la Belgique où il pleut, en moyenne, plus de 200 jours par an. Vérifier l’état des balais est un geste simple à faire régulièrement pour s’assurer une meilleure visibilité. S’ils font du bruit ou si des stries ou des zones non essuyées apparaissent sur le pare-brise, les balais doivent être changés.

Les feux

1 véhicule sur 5 échoue au contrôle technique en raison d’un éclairage problématique ! Seuls des phares en bon état et correctement réglés permettent au conducteur de repérer les dangers et de réagir à temps. En revanche, des feux déréglés vers le bas diminuent l’efficacité de l’éclairage; déréglés vers le haut, ils augmentent l’éblouissement des conducteurs venant en sens inverse !

“Pour un hiver sans soucis”

Un site Internet a été spécialement créé pour l’action: www.mywintercheck.be. Outre quelques conseils pour passer un hiver sans soucis, les visiteurs ont la possibilité de participer à un concours pour gagner un jeu de pneus hiver. Une infographie permet aux conducteurs de visualiser les points à vérifier sur le véhicule. Cette action sera aussi relayée via les réseaux sociaux.